Jovenel Moïse promet aux partis politiques le financement de l’Etat

Published On October 12, 2017 | By Radio Xplosion | Xplosion News

Des représentants d’une quarantaine d’organisations politiques ont discuté, mercredi au Palais national, avec le président de la République sur le financement et l’institutionnalisation des partis politiques. Un comité de suivi de sept membres a été formé et Jovenel Moïse a promis d’entériner les suggestions de cette structure.

Après la première rencontre le 14 septembre 2017, le chef de l’État s’est à nouveau entretenu avec des responsables de partis politiques sur le financement et l’institutionnalisation de ces dernières. Au Palais national, loin des micros des journalistes, Jovenel Moïse et des représentants de partis politiques comme VERITE, OPL, UNIR-Haïti, GREH, PDCH, KID, PHKT, Fusion, LAPEH, entre autres, ont parlé financement. Fanmi Lavalas et Pitit Dessalines, les grands absents de la rencontre, sont dans les rues pour exiger le départ du président de la République.

Le comité de suivi, formé de sept partis politiques, pour le financement a été légitimé par le président Jovenel Moïse au Palais national. Il est composé de Mathias Pierre (LAPEH), Gertrude Bien-Aimé (VERITE), Irvelt Chéry (OPL), Raoul Pierre-Louis (UNIR-Haïti), Marie France Claude (PDCH), Enold Joseph et Ronald D’Mezar (KID) ; Roudy Choute et Liné Balthazar (PHTK).

Ce comité a pour mission de faire des suggestions au président de la République à partir de la loi de janvier 2014 sur la formation, le fonctionnement et le financement des partis politiques. Cette structure composée des représentants de sept partis politiques se propose de rencontrer les organisations politiques le vendredi 13 octobre dans un hôtel à Pétion-Ville en vue de trouver un consensus sur le mode de financement et les propositions qu’elle va soumettre à Jovenel Moïse.

Les partis politiques seront financés en fonction de leur représentativité au Parlement, du nombre de leurs élus dans les collectivités territoriales et du nombre de femmes élues.

Selon Mathias Pierre, le chef de l’État a pris l’engagement d’entériner le rapport du comité dans la mesure où le rapport respecte la loi de janvier 2014 sur la formation, le fonctionnement et le financement des partis politiques.

Interrogé sur la position des partis politiques qui réclament le départ du chef de l’État, Mathias Pierre qui avait endossé la candidature de Moïse Jean-Charles, leader de la plateforme Pitit Dessalines, lors de la dernière présidentielle, a déclaré : « Si les hommes/femmes au pouvoir ont la responsabilité de la gestion de l’État aujourd’hui, les hommes/femmes politiques en dehors du pouvoir doivent se préparer à le gérer demain. Si notre Haïti doit prendre la route de la stabilité politique, économique et sociale, condition nécessaire à sa pleine souveraineté, ce n’est pas à la rue de préparer nos dirigeants de demain. C’est à l’université des partis politiques, à travers leurs exercices sur les idéologies, leurs formations, leurs séminaires et leurs congrès annuels, qu’il incombe cette lourde tâche. »

Et Liné Balthazar de PHTK de renchérir en disant que les organisations politiques Fanmi Lavalas et Pitit Dessalines ont aussi droit au financement. « Libre à eux de l’accepter ou de le refuser. Ce n’est pas un cadeau que le président Jovenel Moïse fait aux partis politiques, il y a une loi qui dit que le parti à droit au financement », a-t-il dit.

Pour sa part, Himmler Rébu du GREH a rapporté que le chef de l’État leur a fait savoir qu’il n’a pas l’intention de diriger le pays seul. Il a plaidé pour la poursuite du dialogue et la réalisation des états généraux sectoriels dans le pays.

Lors de cette deuxième rencontre avec les partis politiques au Palais national, le chef de l’Etat n’a fait aucune déclaration. Ce n’est que sur son compte Tweeter qu’il a posté : « Aujourd’hui j’ai rencontré les représentants des partis politiques autour des mécanismes de financement et de l’institutionnalisation des partis. — Je les félicite pour la mise en place du comité de suivi constitué de 7 membres visant à faciliter le processus de dialogue. »

Parallèlement, les partis politiques Fanmi Lavalas et Pitit Dessalines qui, pour la deuxième fois, ont boudé l’invitation du Palais national, maintiennent la mobilisation et exigent le départ du président de la République qui n’a que huit mois au pouvoir.

Like this Article? Share it!

About The Author

HISTORIQUE DE RADIO XPLOSION FM
La communication, reste et demeure une nécessité depuis la nuit des temps, se connecter l’un à l’autre est un besoin humain. L’homme a tout essayé afin de briser les distances, de façon à maintenir le contact avec ses semblables. “On ne peut communiquer “, (a-t-il fini par réaliser). D’où l’apparition de l’alphabet Braille, du télégramme, du courrier postal, du téléphone, de la télévision, la radiodiffusion ou plus récemment de l’Internet.
Quant à la radiodiffusion, elle joue et continue de jouer un rôle important dans le quotidien des êtres humains qui sont multidimensionnels, globaux et intégrés, appelés à l’épanouissement le plus total de leur être. A la maison, sur l’autoroute, au bureau, au resto, dans les supermarchés, on retrouve souvent des postes de radio allumées sur une station quelconque, soit pour écouter des émissions, des informations, de la musique, ou des débats sur des sujets variés. La radio peut contribuer à l’éducation, la formation morale et civique d’un peuple. Elle peut donner aux « sans voix » un moyen de se faire entendre. Et dans un pays comme, Haïti, la radio est considérée, non seulement comme un médium de communication et d’éducation, mais aussi comme une arme dont certains de nos leaders craignent ou utilisent à leur avantage. Bref, nous pouvons dire qu’elle constitue le 4ème pouvoir.
Naissance de Radio Xplosion
C’est surtout dans le souci de former et d’informer la population haïtienne en général, la jeunesse Artibonitienne en particulier, que la Radio Xplosion a pris naissance au cœur de la terre salée, Gonaïves, la fière Cité de l’Indépendance. En fait, la station fut officiellement lancée sur les ondes hertziennes le 23 Octobre 2007. Ses premières émissions d’essai furent réalisées sur la fréquence de 90.3 FM pendant quatre mois. Pour des raisons indépendantes de la volonté de son staff et sur demande de la CONATEL, la station a changé sa fréquence de diffusion de 90.3 FM à 96.5 FM. L’inauguration officielle a eu lieu le 14 février 2008. De ce fait plusieurs activités culturelles avaient eu lieu sur la place de cette ville.
Avec un émetteur digital d’une puissance de 500 watts, la Radio Xplosion peut être captée aisément et sans relais sur 96.5 FM Mhz dans presque toutes les villes et les sections communales du Grand Nord d’Haïti (composé des départements géographiques de l’Artibonite, Nord-Ouest, Nord-est, et Nord); ce qui fait d’Xplosion la plus puissante et la plus écoutée des radios du département de l’Artibonite. Avec des matériels électroniques de la plus haute technologie, un staff compétent et professionnel, une sonorisation hors pair, une grille de programmation balancée avec diverses émissions pour tous les goûts, à tous les niveaux et surtout pour le plein épanouissement d’une jeunesse assoiffée d’ambiance, Radio Xplosion est devenue, en peu de temps, la référence des habitants de ce département.
Il convient de signaler que, lors du dernier cataclysme naturel qui a frappé très fort Haïti, surtout le haut de l’Artibonite, en Septembre 2008 par des ouragans Hannah et Ike, Radio Xplosion a hébergée plus d’une cinquantaine de personnes au deuxième étage de son bâtiment, sauvant ainsi des vies humaines, que les eaux courantes, des ouragans n’ont pu emporter. Radio Xplosion se réjouit encore d’avoir été la seule a restée en ondes sans interruption. Durant des jours, la communication entre le haut Artibonite et le reste du monde était complètement coupée, mais grâce à Xplosion FM les gens en dehors de la cité de l’Indépendance ont pu s’informer des dégâts causés par les ouragans et obtenir les nouvelles de leur famille aux Gonaïves et dans les zones avoisinantes du Grand-Nord. Quelques prix d’honneur, ont été décernés par le Ticket Magazine, par la suite à trois (3) de nos meilleurs collaborateurs des ondes répondant aux noms de: René M. ROMAIN (Romano), le Directeur Général (DG), Alex CARRIE et Fresner VERNET, Directeur Technique (DT), (Réf. no 332, Ticket Mag).

Après des années de services fournis à la population Artibonitienne, Radio Xplosion est incontestablement réputée comme la meilleure des radios du département de l’Artibonite. Dans le souci de permettre aux Haïtiens vivant un peu partout à travers la planète de savourer un peu nos diverses émissions, Radio Xplosion s’est également fait une place sur le net sur www.radioxplosion.com

Votre participation compte
A ce point, votre support est vraiment important. Si vous êtes propriétaire d’entreprises, nous vous proposons plusieurs options telles que:
– Patronage de l’une des nos 3 émissions les plus écoutées
– Publicité en plein temps au cours de chacune de nos émissions d’infos et de musique
– Affichage sur notre site Internet d’une affiche publicitaire pour votre entreprise.
Les points de contacts de Radio Xplosion:
Tel: (954) 364-7575 (Studio) / (305) 280-9090 (Office) / (605) 477-9648 (AudioNow)
Cell: (509) 3871-2828 /3398-3030 / 3142-9797 / 4395-6565
Email : [email protected] / [email protected]