Un grand coup de la PNH

Published On December 7, 2017 | By Radio Xplosion | Xplosion News

Le porte-parole adjoint de la Police nationale d’Haïti (PNH), Gary Desrosiers, a présenté le mardi 5 décembre 2017, à la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), le bilan des opérations menées par la PNH du 1er novembre au 5 décembre. Des arrestations et des confiscations d’armes sont les principales réalisations de la PNH durant cette période.

28 personnes sont arrêtées : quatre pour meurtre, cinq présumés kidnappeurs et deux accusés de viol. Deux mandats d’arrêt émis par la police internationale, Interpol, ont été exécutés par la DCPJ. La police nationale a aussi enregistré six cas de viol sur des mineurs et a recensé quatre cas de kidnapping. La PNH a procédé aussi à la confiscation de dix pistolets de calibre 9mm, quatre armes de poing de calibre 38, neuf fusils de cylindre 12, 20 cartouches 556, 145 tubes de gaz CO2.

« Jean Job Paul et Amos Fortuna sont deux bandits arrêtés dans le cadre des enquêtes réalisées suite à l’assassinat le 31 octobre 2017 de la policière Alsshama Toussaint, affectée à la Brigade d’intervention motorisée (BIM) », a fait savoir Gary Desrosiers, qui a informé que la DCPJ est à la recherche de trois autres malfrats ainsi connus : Izolan, Zopoul et Plon Jean.

Lors d’une intervention conjointement menée par le Bureau de lutte contre le trafic des stupéfiants (BLTS), les agents de la douane de Port-au-Prince ont permis à la police de capturer sept personnes impliquées dans un trafic illicite d’armes à feu. « Certaines de ces armes sont faites en plastique et sont utilisées pour l’entraînement, d’autres sont des armes réelles », a indiqué M. Desrosiers, ajoutant que c’est au quai de Port-au-Prince même que ces armes ont été saisies.

Plus loin, Gary Desrosiers a informé que Lorimer Jonas et Junior Doizin- deux frères- qui ont été arrêtés en 2011 pour enlèvement puis libérés en mars 2017, ont été à nouveau interpellés. Ces présumés coupables, selon l’inspecteur Gary Desrosiers, ont enlevé un médecin et un avocat avec sa voiture de couleur blanche dont la plaque d’immatriculation est AA 32757. La PNH a pu retrouver les victimes. Le 2 octobre dernier, ces individus ont également kidnappé, à Delmas 33, un employé du ministère de l’Education nationale et l’a relâché le 5 octobre qui suit à Lizon.

D’autres kidnappings ont été perpétrés le 19 novembre 2017 par une association de malfaiteurs qui avait enlevé, à Pernier 40, un nourisson d’un an et neuf mois et avait réclamé une rançon de 200 000 dollars américains. Une opération conduite par la DCPJ, le 1er décembre 2017, a abouti à la libération du nouveau-né dans les hauteurs de Fort-Jacques. Trois suspects ont été arrêtés : Paulima Généus, Luma Renan ou Kennol Dimorcié, alias Mama, et enfin une jeune fille dénommée Christelle ou Kettia François », a-t-il ajouté, soulignant que la PNH est à la recherche du chef de ce gang mieux connu sous le nom de Laguerre, et Blanc, un autre malfrat impliqué.

« A propos de l’exécution concernant les mandats de l’Interpol, la police a arrêté le samedi 2 décembre 2017 Guerno Touloutte qui, le 29 avril 2016, a décapité Millagroz del Carmen Diaz, 67 ans, mère du procureur de Saint-Domingue, José Dantès Diaz. Il s’est ensuite refugié à Verrettes, d’où la PNH l’a arrêté », a renseigné M. Desrosiers, qui a aussi précisé que l’individu Aimé Laporte Jean Claude, 68 ans, a été arrêté pour avoir violé et engrossé en 2014, aux Etats-Unis, sa petite-fille qui avait alors 14 ans. Ce vieillard devrait être bientôt expédié aux Etats-Unis pour y être jugé.

Dans la foulée d’arrestations s’ajoute Smyrne Yslain, alias « Allain », 35 ans, qui a violé une jeune fille de 17 ans ; Williamson Tellus, également trentenaire, qui a violé une adolescente de 16 ans, sans oublier Dieugrand Gilles, 64 ans, qui lui a violé une fillette de 11 ans.

A noter que les nommés Junior Victor, Jeffrey Pierre ou Jeffrey Dieudonné et Pierre Richard Caïmite sont recherchés par la PNH pour complicité dans des enlèvements.

Les chefs d’accusation retenus pour toutes ces arrestations sont : « viol sur mineurs, homicide, détention illégale d’armes à feu, association de malfaiteurs entre autres », a renchéri l’inspecteur Gary Desrosiers avant de préciser qu’une enquête est ouverte pour s’enquérir de la provenance des armes à feu récupérées à la douane de Port-au-Prince.

http://www.lenouvelliste.com/article/180028/un-grand-coup-de-la-pnh

 

Like this Article? Share it!

About The Author

HISTORIQUE DE RADIO XPLOSION FM
La communication, reste et demeure une nécessité depuis la nuit des temps, se connecter l’un à l’autre est un besoin humain. L’homme a tout essayé afin de briser les distances, de façon à maintenir le contact avec ses semblables. “On ne peut communiquer “, (a-t-il fini par réaliser). D’où l’apparition de l’alphabet Braille, du télégramme, du courrier postal, du téléphone, de la télévision, la radiodiffusion ou plus récemment de l’Internet.
Quant à la radiodiffusion, elle joue et continue de jouer un rôle important dans le quotidien des êtres humains qui sont multidimensionnels, globaux et intégrés, appelés à l’épanouissement le plus total de leur être. A la maison, sur l’autoroute, au bureau, au resto, dans les supermarchés, on retrouve souvent des postes de radio allumées sur une station quelconque, soit pour écouter des émissions, des informations, de la musique, ou des débats sur des sujets variés. La radio peut contribuer à l’éducation, la formation morale et civique d’un peuple. Elle peut donner aux « sans voix » un moyen de se faire entendre. Et dans un pays comme, Haïti, la radio est considérée, non seulement comme un médium de communication et d’éducation, mais aussi comme une arme dont certains de nos leaders craignent ou utilisent à leur avantage. Bref, nous pouvons dire qu’elle constitue le 4ème pouvoir.
Naissance de Radio Xplosion
C’est surtout dans le souci de former et d’informer la population haïtienne en général, la jeunesse Artibonitienne en particulier, que la Radio Xplosion a pris naissance au cœur de la terre salée, Gonaïves, la fière Cité de l’Indépendance. En fait, la station fut officiellement lancée sur les ondes hertziennes le 23 Octobre 2007. Ses premières émissions d’essai furent réalisées sur la fréquence de 90.3 FM pendant quatre mois. Pour des raisons indépendantes de la volonté de son staff et sur demande de la CONATEL, la station a changé sa fréquence de diffusion de 90.3 FM à 96.5 FM. L’inauguration officielle a eu lieu le 14 février 2008. De ce fait plusieurs activités culturelles avaient eu lieu sur la place de cette ville.
Avec un émetteur digital d’une puissance de 500 watts, la Radio Xplosion peut être captée aisément et sans relais sur 96.5 FM Mhz dans presque toutes les villes et les sections communales du Grand Nord d’Haïti (composé des départements géographiques de l’Artibonite, Nord-Ouest, Nord-est, et Nord); ce qui fait d’Xplosion la plus puissante et la plus écoutée des radios du département de l’Artibonite. Avec des matériels électroniques de la plus haute technologie, un staff compétent et professionnel, une sonorisation hors pair, une grille de programmation balancée avec diverses émissions pour tous les goûts, à tous les niveaux et surtout pour le plein épanouissement d’une jeunesse assoiffée d’ambiance, Radio Xplosion est devenue, en peu de temps, la référence des habitants de ce département.
Il convient de signaler que, lors du dernier cataclysme naturel qui a frappé très fort Haïti, surtout le haut de l’Artibonite, en Septembre 2008 par des ouragans Hannah et Ike, Radio Xplosion a hébergée plus d’une cinquantaine de personnes au deuxième étage de son bâtiment, sauvant ainsi des vies humaines, que les eaux courantes, des ouragans n’ont pu emporter. Radio Xplosion se réjouit encore d’avoir été la seule a restée en ondes sans interruption. Durant des jours, la communication entre le haut Artibonite et le reste du monde était complètement coupée, mais grâce à Xplosion FM les gens en dehors de la cité de l’Indépendance ont pu s’informer des dégâts causés par les ouragans et obtenir les nouvelles de leur famille aux Gonaïves et dans les zones avoisinantes du Grand-Nord. Quelques prix d’honneur, ont été décernés par le Ticket Magazine, par la suite à trois (3) de nos meilleurs collaborateurs des ondes répondant aux noms de: René M. ROMAIN (Romano), le Directeur Général (DG), Alex CARRIE et Fresner VERNET, Directeur Technique (DT), (Réf. no 332, Ticket Mag).

Après des années de services fournis à la population Artibonitienne, Radio Xplosion est incontestablement réputée comme la meilleure des radios du département de l’Artibonite. Dans le souci de permettre aux Haïtiens vivant un peu partout à travers la planète de savourer un peu nos diverses émissions, Radio Xplosion s’est également fait une place sur le net sur www.radioxplosion.com

Votre participation compte
A ce point, votre support est vraiment important. Si vous êtes propriétaire d’entreprises, nous vous proposons plusieurs options telles que:
– Patronage de l’une des nos 3 émissions les plus écoutées
– Publicité en plein temps au cours de chacune de nos émissions d’infos et de musique
– Affichage sur notre site Internet d’une affiche publicitaire pour votre entreprise.
Les points de contacts de Radio Xplosion:
Tel: (954) 364-7575 (Studio) / (305) 280-9090 (Office) / (605) 477-9648 (AudioNow)
Cell: (509) 3871-2828 /3398-3030 / 3142-9797 / 4395-6565
Email : [email protected] / [email protected]