Jovenel Moïse au four et au moulin

Published On December 7, 2017 | By Radio Xplosion | Xplosion News

Le président de la République, Jovenel Moïse.

Le gouvernement Moïse/Lafontant est attendu au tournant. Il doit se prononcer sur un ensemble de dossiers importants dans le cadre du renforcement des institutions au regard de la Constitution et des lois de la République comme la question des élections indirectes et l’organisation des élections pour le renouvellement du tiers du Sénat de la République d’ici 2018.

Les conditions sociopolitiques continuent de se détériorer de plus en plus.’administration Moïse/Lafontant semble être au four et au moulin. Le dossier des élections indirectes demeure, à date, lettre morte. La publication des résultats de ces scrutins dans le journal officiel de la République, le Moniteur, est encore dans l’impasse. Le Conseil électoral, en attente et dépassé, n’agite plus ce dossier dans l’opinion publique depuis leur proclamation le 19 juillet 2017. Pourtant, son mandat était conditionné au renouvellement du personnel politique. L’application de la Constitution est une nouvelle fois en veilleuse. Comme motif, le président de la République s’était réfugié derrière les propos des pairs conscrits soulignant la nécessité d’élaborer un cadre légal clair régissant le fonctionnement des différentes entités en question. Depuis, rien de concret n’est fait.

Et les collectivités demeurent incomplètes. L’État centralisateur continue d’être renforcé au grand dam de la population vivant dans les zones reculées du pays. Une démarche qui est contraire aux déclarations des autorités faisant de la décentralisation et de la concentration leur leitmotiv. Les assemblées départementales ne fonctionnent pas toujours. Les conseils départementaux tardent à se constituer. S’ajoute à cela la mise en oeuvre du Conseil interdépartemental (CID). Près de trente ans après l’élaboration de la charte fondamentale, on a tenté pour la première fois de réaliser ces joutes en 2017. Ce, en vue de renforcer les marges de manoeuvre de l’État sur toute l’étendue du territoire national.

Par contre, les autorités s’empressent à mettre en place le Conseil électoral permanent (CEP). Les postulants ont déjà soumis leurs dossiers de candidatures au bureau du Sénat de la République dans cette perspective.

Le processus va bon train si l’on en croit les pères conscrits. Ils s’apprêtent à publier les noms retenus. L’actuel Conseil provisoire n’a pas fait la lumière sur la durée des mandats des sénateurs. Cela lui permettrait d’indiquer quels sont les pères conscrits ayant été élus pour une période de six (6) ; quatre (4) et deux (2). Le flou persiste dans le décret électoral du 2 mars 2015. Les incertitudes également. Les pairs conscrits ayant été élus aux sénatoriales des 9 août et 25 octobre 2015 et prêté serment le deuxième lundi de janvier 2016 devraient s’apprêter à prendre part dans des prochaines joutes dans cette perspective. Et arrive à grands pas la question d’organisations des élections pour le renouvellement du tiers du Sénat. Personne n’en parle. Le suspense continue. Il risque même de changer la donne. En ce qui concerne les dix sénateurs, il s’agit de Antonio Cheramy, Carl Murat Cantave, Evalière Beauplan, Francenet Dénius, Hervé Fourcand, Jacques Sauveur Jean, Nawoon Marcelus, Ricard Pierre, Sorel Jacinthe et Wilfrid Gelin. Le président de la République doit se prononcer dans ce dossier. Entretemps, le président du Sénat de la République, Youri Latortue, a été incisif. Aucun membre du Grand Corps ne partira l’année prochaine. D’autant qu’il ne devrait pas y avoir d’élections avant le mois d’octobre 2019.

Cette étape est cruciale. Il y va de l’avenir de la République. L’article 95 de la Constitution est formel làdessus. Les sénateurs sont élus pour six (6) ans et sont indéfiniment rééligibles. Ils entrent en fonction le deuxième lundi de janvier qui suit les élections. Au cas où les élections ne peuvent aboutir avant le deuxième lundi de janvier, les sénateurs élus entrent en fonction immédiatement après la validation du scrutin et leur mandat de six (6) ans est censé avoir commencé le deuxième lundi de janvier de l’année de l’entrée en fonction.

Il convient de souligner que le chef de l’État avait promis de respecter la Constitution et les lois de la République lors de son investiture le 7 février 2016.

Like this Article? Share it!

About The Author

HISTORIQUE DE RADIO XPLOSION FM
La communication, reste et demeure une nécessité depuis la nuit des temps, se connecter l’un à l’autre est un besoin humain. L’homme a tout essayé afin de briser les distances, de façon à maintenir le contact avec ses semblables. “On ne peut communiquer “, (a-t-il fini par réaliser). D’où l’apparition de l’alphabet Braille, du télégramme, du courrier postal, du téléphone, de la télévision, la radiodiffusion ou plus récemment de l’Internet.
Quant à la radiodiffusion, elle joue et continue de jouer un rôle important dans le quotidien des êtres humains qui sont multidimensionnels, globaux et intégrés, appelés à l’épanouissement le plus total de leur être. A la maison, sur l’autoroute, au bureau, au resto, dans les supermarchés, on retrouve souvent des postes de radio allumées sur une station quelconque, soit pour écouter des émissions, des informations, de la musique, ou des débats sur des sujets variés. La radio peut contribuer à l’éducation, la formation morale et civique d’un peuple. Elle peut donner aux « sans voix » un moyen de se faire entendre. Et dans un pays comme, Haïti, la radio est considérée, non seulement comme un médium de communication et d’éducation, mais aussi comme une arme dont certains de nos leaders craignent ou utilisent à leur avantage. Bref, nous pouvons dire qu’elle constitue le 4ème pouvoir.
Naissance de Radio Xplosion
C’est surtout dans le souci de former et d’informer la population haïtienne en général, la jeunesse Artibonitienne en particulier, que la Radio Xplosion a pris naissance au cœur de la terre salée, Gonaïves, la fière Cité de l’Indépendance. En fait, la station fut officiellement lancée sur les ondes hertziennes le 23 Octobre 2007. Ses premières émissions d’essai furent réalisées sur la fréquence de 90.3 FM pendant quatre mois. Pour des raisons indépendantes de la volonté de son staff et sur demande de la CONATEL, la station a changé sa fréquence de diffusion de 90.3 FM à 96.5 FM. L’inauguration officielle a eu lieu le 14 février 2008. De ce fait plusieurs activités culturelles avaient eu lieu sur la place de cette ville.
Avec un émetteur digital d’une puissance de 500 watts, la Radio Xplosion peut être captée aisément et sans relais sur 96.5 FM Mhz dans presque toutes les villes et les sections communales du Grand Nord d’Haïti (composé des départements géographiques de l’Artibonite, Nord-Ouest, Nord-est, et Nord); ce qui fait d’Xplosion la plus puissante et la plus écoutée des radios du département de l’Artibonite. Avec des matériels électroniques de la plus haute technologie, un staff compétent et professionnel, une sonorisation hors pair, une grille de programmation balancée avec diverses émissions pour tous les goûts, à tous les niveaux et surtout pour le plein épanouissement d’une jeunesse assoiffée d’ambiance, Radio Xplosion est devenue, en peu de temps, la référence des habitants de ce département.
Il convient de signaler que, lors du dernier cataclysme naturel qui a frappé très fort Haïti, surtout le haut de l’Artibonite, en Septembre 2008 par des ouragans Hannah et Ike, Radio Xplosion a hébergée plus d’une cinquantaine de personnes au deuxième étage de son bâtiment, sauvant ainsi des vies humaines, que les eaux courantes, des ouragans n’ont pu emporter. Radio Xplosion se réjouit encore d’avoir été la seule a restée en ondes sans interruption. Durant des jours, la communication entre le haut Artibonite et le reste du monde était complètement coupée, mais grâce à Xplosion FM les gens en dehors de la cité de l’Indépendance ont pu s’informer des dégâts causés par les ouragans et obtenir les nouvelles de leur famille aux Gonaïves et dans les zones avoisinantes du Grand-Nord. Quelques prix d’honneur, ont été décernés par le Ticket Magazine, par la suite à trois (3) de nos meilleurs collaborateurs des ondes répondant aux noms de: René M. ROMAIN (Romano), le Directeur Général (DG), Alex CARRIE et Fresner VERNET, Directeur Technique (DT), (Réf. no 332, Ticket Mag).

Après des années de services fournis à la population Artibonitienne, Radio Xplosion est incontestablement réputée comme la meilleure des radios du département de l’Artibonite. Dans le souci de permettre aux Haïtiens vivant un peu partout à travers la planète de savourer un peu nos diverses émissions, Radio Xplosion s’est également fait une place sur le net sur www.radioxplosion.com

Votre participation compte
A ce point, votre support est vraiment important. Si vous êtes propriétaire d’entreprises, nous vous proposons plusieurs options telles que:
– Patronage de l’une des nos 3 émissions les plus écoutées
– Publicité en plein temps au cours de chacune de nos émissions d’infos et de musique
– Affichage sur notre site Internet d’une affiche publicitaire pour votre entreprise.
Les points de contacts de Radio Xplosion:
Tel: (954) 364-7575 (Studio) / (305) 280-9090 (Office) / (605) 477-9648 (AudioNow)
Cell: (509) 3871-2828 /3398-3030 / 3142-9797 / 4395-6565
Email : [email protected] / [email protected]